Le Succès d'une Couveuse : L es étapes essentielles pour un bon démarrage

L’incubation d’œufs est une étape cruciale pour la production de volailles. Pour garantir un élevage sain et rentable, il est essentiel de créer une couveuse efficace dès le départ. Quelles sont alors les étapes clés pour le succès d’une couveuse depuis la préparation initiale jusqu’à l’éclosion des œufs ? 

Avoir une bonne température à l’intérieur de la pièce

Pour garantir le meilleur pour ses poules, il est crucial de placer la couveuse dans une pièce où la température ambiante est stable, généralement entre 18 et 20°C. Cela permet à la couveuse de réguler efficacement la température et l'humidité, en évitant les variations qui pourraient affecter l'éclosion des œufs. 

A lire en complément : Quel est l'animal le plus laid du monde ?

Il est recommandé d'éviter les pièces telles que les caves, les remises ou les garages, car ces endroits peuvent être sujets à des variations de température et d'humidité importantes. Il est préférable de placer la couveuse dans une pièce de vie, où la température est stable et facilement contrôlable.

La température idéale à l’intérieur de la couveuse

Il est recommandé de démarrer la couveuse 12 heures avant le début de l'incubation pour y placer les œufs dans les meilleures conditions. De cette façon, quand les œufs seront mis dans la couveuse, elle aura atteint la température d'incubation idéale, qui est d'environ 37,5°C pour les œufs de poule. 

A lire aussi : Quelle est la nature des glucides dans les croquettes chiens et chats ?

Il convient de noter que le jaune de l'œuf correspond à la source de nourriture de l'embryon, qui fournit les protéines nécessaires à son développement, tandis que le blanc de l'œuf est sa source d'eau. La température de la couveuse est donc cruciale, car elle permet à l'embryon de puiser dans ses réserves et déclenche la multiplication cellulaire. 

Il est important de réguler la température de la couveuse en fonction de l'espèce d'œuf. En effet, en dessous de la température recommandée, l'embryon ne se développera pas, et au-dessus, il mourra.

Le retournement des œufs

L'embryon se développe au centre de l'œuf, dans le jaune, maintenu dans un seul sens par les chalazes. Cependant, en raison de la position de l'œuf dans la couveuse et du poids du jaune, ce dernier a tendance à se coller contre la paroi de l'œuf. Pour éviter que cela n'arrête le développement cellulaire, il est recommandé de retourner les œufs au moins deux fois par jour, toutes les 12 heures.

L’hygrométrie

La poche d'air doit être bien développée à la fin de l'incubation pour permettre au poussin de naître correctement. Sa croissance dépend de la coquille poreuse de l'œuf, qui permet l'évaporation de l'eau contenue à l'intérieur. 

Plus il y a d'évaporation, plus la poche d'air sera grande. Pour contrôler son développement, il est recommandé de maintenir un taux d'humidité d'environ 40% dans la couveuse. 

Pour vérifier l'évolution de la poche d'air, deux techniques peuvent être utilisées : le mirage des œufs et la courbe de poids. Si la poche d'air est trop petite, le taux d'humidité doit être diminué, et si elle est trop grande, le taux d'humidité doit être augmenté.

Ces 4 différents paramètres sont indispensables pour une bonne incubation des œufs. Dans le cas d’une couveuse automatique, c’est elle-même qui va réguler ces paramètres. Toutefois, il est préférable de les contrôler régulièrement.